Contenu abonnés

Enrichissements récents du Musée de Picardie

2 2 commentaires

8/3/18 - Acquisitions - Amiens, Musée de Picardie - Désormais dirigé par Laure Dalon, après le départ d’Olivia Voisin pour Orléans, le Musée de Picardie poursuit une politique d’acquisition judicieuse et variée, soutenu par une Association des Amis des Musées d’Amiens particulièrement active (et réactive).

Le premier achat [1], pour 17 000 € hors frais, est un feuillet d’un missel enluminé (ill. 1), hélas démembré, qui avait été commandé vers 1480 pour un notable amiénois, Adrien de Hénencourt. Lors de la même vente (Romantic Agony, Bruxelles, 29 avril 2017), deux autres feuillets (L’Annonciation et La Crucifixion provenant du même missel n’ont pu être acquis par le musée car leur prix d’adjudication excédait ses moyens.
Ce missel, identifié par François Avril, est datable autour des années 1480 et porte les armes de l’évêque d’Amiens Ferry de Beauvoir dont Hénencourt était le neveu.


1. Amiens, vers 1480
La Visitation
Feuillet d’un missel latin enluminé sur
parchemin - 31,5 x 22 cm
Amiens, Musée de Picardie
Photo : Musée de Picardie
Voir l´image dans sa page
2. Amiens, 1499
Arbre portant fruict d’éternelle vie
Fragment du Puy d’Amiens de 1499
Huile sur panneau - 27,5 x 17 cm
Amiens, Musée de Picardie
Photo : Caen Enchères
Voir l´image dans sa page

L’association des amis a offert au musée un panneau peint (ill. 2) préempté chez Caen Enchères le 7 octobre 2017 pour la somme de 11 000 € sans les frais. Donné lors de la vente à Simon Marmion, peintre né près d’Amiens, ce tableau est bien picard, mais il s’agit en réalité d’un fragment du Puy d’Amiens de 1499, soit dix ans après la mort de Marmion. Les Puys - récemment mis à l’honneur dans l’exposition du Louvre « François Ier et l’art des Pays-Bas » - étaient des tableaux peints en l’honneur de la Vierge offerts chaque année par un membre de la confrérie du Puy Notre-Dame-d’Amiens. Ce fragment est issu de celui donné par Antoine de Cocquerel, conseiller au bailliage d’Amiens et bailli de Moreuil. On la…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.