Contenu abonnés

Deux toiles de Monfreid pour Quimper et Perpignan

14/5/22 - Acquisitions - Quimper, Musée des beaux-arts et Perpignan, Musée Hyacinthe Rigaud - Tous deux prendront place dans la rétrospective George Daniel de Monfreid que s’apprête à inaugurer le Musée Hyacinthe Rigaud à Perpignan [1], près de vingt ans après celle que présentaient le Musée des Beaux-Arts et de la dentelle d’Alençon et le Musée d’Art et d’Histoire de Narbonne [2]. Passés en vente sur le marché de l’art parisien en 2019 [3], La Barque (ill. 1) et le Portrait d’Olympe Muller de Beaupré au châle rouge (ill. 2) étaient retournés en mains privées avant de récemment rejoindre le Musée des Beaux-Arts de Quimper et les collections perpignanaises, objet d’une donation pour le premier, achat de gré à gré par la ville de Perpignan pour le second. De l’artiste, Quimper ne conservait jusqu’alors qu’un Portrait de son ami Amédée Calmel et une gravure à l’encre sur papier japon de la couverture du roman René Leys d’un autre de ses amis, Victor Segalen. Le Musée Hyacinthe Rigaud poursuit quant à lui une active politique d’acquisition d’œuvres de l’artiste familier de la région - non loin de Perpignan, à Corneilla-de-Conflent, se situait la propriété familiale de Saint-Clément - engagée en 2020 (voir la brève du 19/12/20).


1. George Daniel de Monfreid (1856-1929)
La Barque, d’après Paul Gauguin
Huile sur toile marouflée sur carton - 50,7 x 37,2 cm
Quimper, Musée des beaux-arts
Photo : Quimper, Musée des beaux-arts
Voir l´image dans sa page

Référence on ne peut plus explicite à Paul Gauguin dont George Daniel de Monfreid fut l’ami proche, l’exécuteur testamentaire et le biographe, La Barque, dédicacée à Henry Cros, rejoint à Quimper le modeste fonds dédié au maître et la plus vaste collection consacrée à l’École de Pont-Aven et aux Nabis. Vue en plongée d’une barque que malmène une mer agitée - réminiscence des estampes japonaises admirées - , et application des principes synthétistes - vastes aplats colorés -, elle copie fidèlement une…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.