Contenu abonnés

Deux toiles de Leonardo Coccorante pour Nancy

17/11/22 - Acquisition - Nancy, Musée des Beaux-Arts - De Piranèse à Max Ernst, les « architectures impossibles » se dresseront bientôt au Musée des Beaux-Arts de Nancy à l’occasion d’une exposition qui ouvrira ses portes le 19 novembre. Une section sera bien évidemment consacrée aux caprices architecturaux, et l’un des maîtres du genre au XVIIIe siècle fut Leonardo Coccorante dont le musée a récemment acheté auprès de la Galerie Aaron deux grandes toiles qui se répondent, peintes vers 1730-1740 (ill. 1 et 2). La première est un caprice architectural avec un obélisque, l’autre avec ce qui semble être un mausolée. Au milieu des ruines s’agitent de petites figures habillées modestement, telles ces femmes qui lavent leur linge dans la fontaine monumentale.
Cette double acquisition s’est…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.