Contenu abonnés

Des images des musées de la Ville de Paris deviennent libres de droit (mais pas toutes)

8/1/20 - Droits photos - Musées de la Ville de Paris - Nous étions proches de publier un article entièrement louangeur sur la Mairie de Paris, qui vient d’annoncer aujourd’hui que les photos des œuvres des musées de la Ville seraient désormais en ligne téléchargeables en haute définition, et placées sous la licence CC0 c’est-à-dire libres de droits pour tous les usages, y compris commerciaux. Rappelons que cette mesure avait été votée en novembre 2018 par le Conseil de Paris (voir la brève du 9/12/18).


1. Attribué à Ary Scheffer (1795-1858)
L’Ange de la Miséricorde, vers 1858
Graphite, aquarelle, lavis, plume, encre noire - 30 x 24 cm
Paris, Musée de la Vie Romantique
Photo : CC0 Paris Musées Paris
Voir l´image dans sa page
2. Alexandre Falguière (1831-1900)
Ange
Terre cuite - 19,4 x 8 x 7,5 cm
Paris, Petit Palais
Photo : Paris Musées (mais pas sous licence CC0)
Voir l´image dans sa page

Si une partie des photos est bien placée sous cette licence, ce qui est une excellente chose pour laquelle on peut effectivement célébrer la municipalité parisienne, beaucoup d’autres restent en basse définition, et protégées par un soi-disant droit d’auteur. Plus de la moitié même puisque sur 280 595 photos, seules 108 194 sont qualifiées de « libres de droits ». S’il s’agissait uniquement des œuvres non tombées dans le domaine public, c’est-à-dire celles d’artistes morts depuis moins de 70 ans, nous n’aurions rien à dire car c’est la loi. Mais à celles-ci s’ajoutent toutes les œuvres en trois dimensions, notamment les sculptures. C’est, évidemment, totalement injustifié.

Rappelons qu’une photo d’une œuvre tombée dans le domaine public, s’il s’agit uniquement d’une reproduction la plus fidèle possible, n’est pas protégée par le droit d’auteur. Pour que ce soit le cas, une photographie ou une œuvre d’art doit être - c’est la loi - une création originale qui porte la marque de la personnalité de son auteur. Une photographie d’une œuvre…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.