Contenu abonnés

Création du prix Lambert, pour la publication d’une thèse d’histoire de l’art

Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

20/1/19 - Histoire de l’art - Prix - La non publication des thèses d’histoire de l’art est un gâchis considérable. Des années de travail aboutissent à des sommes d’érudition irremplaçables qui sont parfois condamnées à n’être pratiquement pas connues faute de publication. Pour ne prendre qu’un seul exemple, le peintre Victor Orsel, l’un des plus importants du XIXe siècle, a fait l’objet en 1982 d’une thèse par Gilles Chomer. Celui-ci, disparu au début des années 2000, ne l’avait jamais publiée et l’artiste n’a jamais encore eu droit à une monographie.

C’est pourquoi toute initiative qui concourt à aider à la publication de ces travaux universitaires est à saluer, et à encourager. La Fondation de la Sauvegarde de l’Art Français, qui contribue à la…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.