Contenu abonnés

Cathédrale de Nantes : de Flandrin à une armoire électrique

5 5 commentaires
Pour soutenir nos combats patrimoniaux

18/7/20 - Patrimoine - Nantes, cathédrale - Le bilan de l’incendie de la cathédrale de Nantes s’alourdit hélas depuis notre première brève puisque les photographies ne laissent aucun doute à ce sujet (ill. 1 et 2) : le tableau d’Hippolyte Flandrin, Saint Clair guérissant les aveugles (ill. 3), qui se trouvait dans le bras droit du transept, sur le mur droit, juste à côté du tombeau de François II et de Marguerite de Foix, à été entièrement détruit.


1. Bras droit du transept de la cathédrale de Nantes en août 2014, au premier plan le tombeau de François II et Marguerite de Foix, à l’arrière-plan le Saint-Clair guérissant les aveugles
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
2. Bras droit du transept de la cathédrale de Nantes après l’incendie du 18 juillet 2020, au premier plan le tombeau de François II et Marguerite de Foix, à l’arrière-plan l’emplacement où était le Saint-Clair guérissant les aveugles
Photo : Diocèse de Nantes sur Facebook
Voir l´image dans sa page

Il s’agissait d’une œuvre importante du peintre, l’un des meilleurs élèves d’Ingres, prix de Rome en 1832, et d’un de ses envois de l’Académie de France peint en 1836. C’est donc le premier grand tableau religieux d’un des plus grands peintres religieux du XIXe siècle qui a disparu corps et bien. Heureusement, celui-ci est très documenté et des esquisses et des dessins sont conservés. Le Louvre conserve en réserves une copie de son frère Paul Flandrin (ill. 4). Malheureusement, contrairement à ce que nous avons dit par erreur aujourd’hui sur les plateaux de BFM et LCI, il ne s’agit pas d’une copie à grandeur nature, mais de petite taille, qui ne pourra donc pas remplacer l’œuvre disparue.


3. Hippolyte Flandrin (1809-1864)
Saint Clair guérissant les aveugles, 1836
Huile sur toile - 300 x 140 cm
Nantes, cathédrale (détruit)
Photo : Photo : D. Pillet/Inventaire Pays de Loire
Voir l´image dans…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.