Contenu abonnés

Acquisitions récentes du Musée de l’Armée (2)

Pour soutenir nos combats patrimoniaux

8. Mathurin Méheut (1882-1958)
Le photographe, 1915
Aquarelle, plume et encre brune sur vélin - 22 x 16,5 cm
Paris, Musée de l’Armée
Photo : Thierry-Lannon & Associés
Voir l´image dans sa page

14/8/20 - Acquisitions - Paris, Musée de l’Armée - Au tout début de cet été, le Musée de l’Armée a saisi une occasion de s’enrichir - pour 1050€ marteau - d’une lettre illustrée de Mathurin Méheut (ill. 8) qui passait en vente chez Thierry-Lannon & Associés à Brest le 3 juillet dernier. Avant de devenir peintre officiel de la Marine en 1921, Méheut prit part au premier conflit mondial mais ne cessa jamais de dessiner au cours de sa mobilisation. Ses talents, repérés par ses supérieurs, lui valurent de terminer la guerre au service cartographique. Son épouse et sa fille reçurent de très nombreuses lettres agrémentées de dessins, à l’image de celle-ci, exécutée alors qu’il se trouvait à Arras en mars 1915. Si l’œuvre de guerre de Méheut est aujourd’hui connu et étudié, grâce à la conservation de la grande majorité de celui-ci au Musée Mathurin Méheut de Lamballe, le Musée de l’Armée ne possédait jusqu’ici aucun de ses dessins, malgré l’importance de cette production de guerre et la richesse globale du fonds du musée sur la Première Guerre mondiale. C’est donc une acquisition fort judicieuse pour l’institution, particulièrement attachée à la représentation artistique de la guerre : on aurait fort bien pu admirer cette lettre aquarellée au sein de l’excellente exposition Vu du front (voir notre article) mais elle trouvera une meilleure place encore dans la future exposition Photographier la guerre prévue pour le printemps 2022.

Évoquant à la fois les conditions de production de la photographie et l’usage de celle-ci, ce dessin montre un groupe de soldats revêtus de leur uniforme bleu en train de se faire photographier par un autre soldat. Mathurin Méheut semble s’être installé derrière le photographe, tandis que la…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.