Contenu abonnés

Après la torchère de Mme Récamier, le Silence doit entrer au Louvre

1 1 commentaire
1. Attribué à Jacob frères
Torchère et sa girandole, vers 1798
Bois peint, bronze doré, tôle et acajou
194 cm
Préempté par le Musée du Louvre
Photo : Osenat
Voir l´image dans sa page

Le Louvre a préempté, le 4 décembre dernier chez Osenat Fontainebleau, la torchère faisant partie du mobilier de Madame Récamier (ill. 1) dont nous avions parlé dans une brève annonçant cette vente, pour 86 768 € (financé par les Amis du Louvre [1]). Un bel achat qui paraissait indispensable pour le musée qui conservait déjà le lit et les deux tables de nuit. Mais tout autant indispensable était l’acquisition de la sculpture, une copie d’antique en marbre donnée à Joseph Chinard, une attribution possible car l’artiste était un proche de Juliette Récamier mais qui ne repose sur aucune…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.