Contenu abonnés

Actualité de Brou (4) : des sculptrices dans les salles du XIXe

1/3/20 - Acquisition, réaccrochage - Bourg-en-Bresse, Monastère royal de Brou - Le Monastère royal de Brou se distingue également par la place accordée aux artistes féminines de la première moitié du XIXe siècle : après avoir acheté une paire de tableaux troubadour de Rosalie Caron (voir la brève du 4/2/14), rapidement complétée d’un troisième acquis par souscription (voir la brève du 7/8/14), puis s’être enrichi de deux peintures de Pauline Auzou, offertes par le galeriste Michel Descours (voir la brève du 13/11/17), ce sont désormais les sculptrices romantiques qui sont au cœur de l’attention des équipes du musée.

1. Marie d’Orléans (1813-1839)
La Rencontre du Juif errant et de Rachel, La Rencontre du Juif errant et de saint Michel, après 1834
Plâtre - 39 x 71 x 5,5…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.