Nouvelle ministre de la Culture : Audrey Azoulay. L’espoir fait vivre... Contenu abonnés


JPEG - 19.8 ko
Audrey Azoulay, nouvelle ministre de la Culture
(copie écran du site du ministère)
Voir l'image dans sa page

Notre éditorial consacré au départ d’Aurélie Filippetti en avait choqué quelques-uns. Nous l’avions en effet titré « Bon débarras ! ». Sans le regretter, nous reconnaissons que ce n’était guère aimable, même si cela traduisait parfaitement notre sentiment profond. Aurélie Filippetti s’est révélée une très mauvaise ministre de la Culture. Mais que dire alors de Fleur Pellerin, et comment titrer notre article ? Nous avions pu écrire deux autres éditoriaux à son propos intitulés « Rien… » et « Moins que rien… ». Son absence totale d’intérêt pour le patrimoine et les musées aura fait beaucoup de mal à un domaine déjà fragile.

« Aurons-nous, enfin, un ministre de la Culture digne…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Politique : Nouvelle attaque de députés contre l’inaliénabilité des œuvres d’art

Article suivant dans Politique : Sénat : la « loi patrimoine » au milieu du gué