Contenu abonnés

Versailles : ouverture de la galerie de l’histoire du château

1. François Lemoyne (1688-1737)
L’apothéose d’Hercule
Maquette
33 x 149 x 116,5 cm
Versailles, Musée national du château
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Le projet de créer à Versailles une section dédiée à l’histoire du château était en soi une bonne idée car il est difficile pour un visiteur de comprendre comment le domaine et ses bâtiments se sont constitués au cours des siècles. Ce projet, initié par l’ancien président, a finalement été inauguré par Catherine Pégard.

Ce sont donc onze salles qui ont été réaménagées, au rez-de-chaussée de l’aile du Nord, pour un montant total de 1,5 millions d’euros. Le résultat est, pour être aimable, mitigé. Si le choix des œuvres est plutôt pertinent et le discours assez clair, le parti-pris d’aménagement est très discutable d’autant qu’il succède à une muséographie réalisée par Pierre Lemoine dans les années 1970 et qui avait très bien vieilli. Si certaines œuvres ont été sorties des réserves, comme le projet de plafond de François Lemoyne pour le Salon d’Hercule (ill. 1), bien davantage encore ont été remisées dont on nous dit qu’elles seront plus tard exposées dans de « futures salles Louis XVI ».
Le château semble en tout cas très fier de faire rentrer dans ses salles le multimédia, par l’intermédiaire d’un partenariat avec Google qui s’est chargé de modéliser en 3D à la fois le château et les jardins, mais aussi de créer des animations permettant de décrire l’évolution de la construction de l’ensemble.

2. Une des salles multimédia des nouveaux
espaces consacrés à l’histoire du château de Versailles
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Loin de nous l’idée de refuser systématiquement ce type de réalisation. Celles-ci sont d’ailleurs plutôt bien faites comme on peut le constater de chez soi sur Internet. Mais avait-on besoin de mobiliser quatre salles entières (ill. 2) sur onze [1] pour ces petits films qui durent à peine quelques minutes chacun, alors que celles-ci auraient pu…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.