Contenu abonnés

Une foire de Maastricht excellente dans un climat de confiance retrouvé

Didier Rykner
1. Michel Dorigny (1617-1665)
La Chasse de Diane
Huile sur toile - 113,9 x 220,4 cm
Londres, Dickinson
Photo : Dickinson
Voir l´image dans sa page

14/3/10 – Marché de l’art – Maastricht, Tefaf – La foire de Maastricht qui vient d’ouvrir sera-t-elle celle de la reprise ? Les mines réjouies des exposants, très satisfaits des transactions réalisées dès le début de l’inauguration le laissent penser. Les acheteurs sont de retour, en particulier les Américains.

Il faut dire que l’édition 2010 est d’un excellent niveau, peut-être encore meilleur que l’année dernière. Certes quelques-unes des œuvres ont été vues lors des précédentes Tefaf ou récemment sur le marché. Mais souvent restaurées, encadrées et mieux mises en valeur, elles brillent d’un nouvel éclat. C’est ainsi qu’un tableau de Michel Dorigny (ill 1), qui fut longtemps proposé à la vente chez Eric Turquin, s’est vu offrir une nouvelle jeunesse par la galerie Dickinson : remis dans ses dimensions d’origine, nettoyé, bien encadré, son aspect a changé du tout au tout [1]. Si les limites de l’artiste - Dorigny n’est pas Vouet - apparaissent dans certaines figures secondaires, la scène centrale est remarquable. Il est regrettable que le Musée du Petit Palais ne s’en soit pas porté acquéreur dans la galerie parisienne, alors qu’il conserve deux autres éléments du même décor sur le thème de Diane [2]. Le peu de moyens des musées français et leur incapacité à retenir le patrimoine de notre pays éclatent d’ailleurs un peu partout dans la foire. Un grand nombre d’œuvres importantes vendues récemment aux enchères en France (ou passées sur le marché français) en témoignent, comme cet admirable Christ portant sa croix de Nicolas Tournier (ill. 2) chez Aaron, encore un élément d’un grand décor dont les autres parties connues appartiennent au Musée des Augustins de Toulouse. Ou ce magnifique Saint Sébastien de Charles Poerson (ill. 3), passé en vente à Drouot chez Piasa le 26 juin 2009 et présenté par Haboldt & Co.…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.