Contenu abonnés

Une esquisse de Pellegrini pour Soissons

17/8/22 - Acquisition - Soissons, Musée de Soissons - Les visiteurs de l’étape compiégnoise de l’excellente exposition picarde joliment intitulée Heures italiennes (voir l’article) se souviennent assurément des deux grands tableaux de Giovanni Antonio Pellegrini venus de Soissons, La famille de Darius devant Alexandre et Alexandre découvrant le corps de Darius. L’historique de ces deux chefs-d’œuvre du XVIIIe siècle vénitien reste mystérieux - on sait tout juste qu’ils proviennent du Collège des Oratoriens de la ville, où ils étaient sans doute conservés avant la Révolution - et les deux toiles ne furent d’ailleurs identifiées qu’au cours du XXe siècle. Régulièrement montrés hors les murs, il avaient ainsi fait partie de l’exposition Settecento organisée à Lyon puis à Lille entre 2000 et 2001 avec les meilleurs tableaux italiens du XVIIIe siècle conservés dans les collections publiques françaises avant de gagner l’exposition Éblouissante Venise au Grand Palais en 2018-2019 (voir l’article).


1. Giovanni Antonio Pellegrini (1675-1741)
Alexandre découvrant le corps de Darius, vers 1702
Huile sur papier marouflé sur toile - 29,2 x 39,7 cm
Soissons, Musée
Photo : Robert Simon Fine Art
Voir l´image dans sa page

Le Musée de Soissons pourra désormais envoyer en ambassade un plus petit format puisque l’institution a pu acheter l’an dernier une esquisse (ill. 1) pour Alexandre découvrant le corps de Darius, acquise auprès de la galerie Robert Simon Fine Art avec le soutien du FRAM. Un nouveau tableau italien vient donc enrichir les collections soissonnaises sur lesquelles veille désormais Christophe Brouard, qui avait déjà acheté un beau Trevisani voici deux ans (voir la brève du 20/1/20). Si cette esquisse avait été montrée à deux reprises aux États-Unis, en 1961 et en 1964, elle est pourtant restée discrète dans la littérature spécialisée. Ce petit tableau, très enlevé, annonce clairement la grande composition définitive (ill. 2) où les draperies -…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.