Contenu abonnés

Un tableau de Santerre acquis par le Musée du Grand Siècle

9/1/23 - Acquisition - Saint-Cloud, Musée du Grand-Siècle - Reçu comme peintre d’histoire à l’Académie royale en 1704 - son morceau de réception est Suzanne au bain - Jean-Baptiste Santerre commença par peindre des portraits, ceux de Racine, de Boileau ou encore de la duchesse de Bourgogne et du Régent. Il se forma en effet auprès du portraitiste François Lemaire avant de rejoindre l’atelier de Bon Boullogne.
Mais il se distingua surtout par ses figures de fantaisie. Lassé par l’art du portrait, « il ne voulut plus s’engager à faire ressembler parfaitement. [...] C’est dans ce temps là qu’il imagina de peindre seulement une demi-figure dans chaque tableau qui représenta un art, une science, ou quelques actions naïves, auxquelles il sut donner une finesse de pensées et d’expressions…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.