Contenu abonnés

Un tableau rhénan acquis par le Musée du Couvent Sainte-Catherine d’Utrecht

15/12/20 - Acquisition - Utrecht, Musée du Couvent Sainte-Catherine - Chaque étape de la Passion est racontée dans cette composition qui foisonne de détails. Le récit commence à l’arrière-plan à gauche : Jésus est en prière sur le Mont des Oliviers pendant que ses disciples dorment, et que les soldats viennent l’arrêter en compagnie de Judas. Au deuxième plan, le Christ à la colonne est frappé par ses bourreaux. La scène principale est celle de l’Ecce Homo : Pilate présente Jésus au peuple qui lui crie « crucifie-le  ! » et réclame la libération de Barabbas que l’on voit s’agiter dans son cachot, les mains agrippées aux barreaux d’un soupirail. Puis le regard repart à droite vers le fond de la composition, pour suivre le portement de croix jusqu’au Golgotha, marqué par la rencontre des saintes femmes, parmi lesquelles se trouve Véronique, et finalement la crucifixion entre les deux larrons (ill. 1 à 3).


1. Anonyme rhénan (Vers 1490/1500)
Passion du Christ
Huile sur toile - 93 x 70 cm
Utrecht, Musée du Couvent Sainte-Catherine
Photo : De Jonckheere
Voir l´image dans sa page

Ce tableau a été acheté par le Musée du Couvent Sainte-Catherine d’Utrecht à la galerie De Jonckheere. Probablement réalisé par un artiste de la région du Rhin inférieur entre 1470 et 1490, il témoigne de la transition entre le gothique international et la Renaissance, et de la nouvelle influence des Pays-Bas sur l’art allemand. Le fond est encore d’or, mais la maîtrise - relative - de la perspective permet de déployer une multitude de figures dans un paysage à la fois urbain et vallonné, avec un effet de profondeur qui permet de répartir les différentes scènes et de clarifier le récit. La plasticité des formes, la disposition des figures dans l’espace, le rendu des matières, l’individualisation des personnages et l’expressivité des visages trahissent l’influence de Jan Van Eyck, de Van der Weyden ou encore du Maître de Flémalle. Parmi les artistes de la génération…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.