Contenu abonnés

Un portrait du duc d’Aiguillon acquis par le musée des Beaux-Arts d’Agen

2/8/19 - Acquisition - Agen, Musée des Beaux Arts - Emmanuel-Armand de Vignerot du Plessis de Richelieu (1720-1788), avant-dernier duc d’Aiguillon, mena une carrière exemplaire pour un aristocrate français de l’Ancien Régime. Pair de France, commandant en chef de Bretagne de 1753 à 1769 puis lieutenant de la compagnie des chevau-léger de la garde du roi, le duc servit ensuite comme secrétaire d’État. Il fut le dernier ministre des Affaires Étrangères de Louis XV, à la toute fin de son long règne, mais se vit ensuite poussé à la démission peu après l’avènement de Louis XVI. L’exil s’ajouta à la disgrâce : le duc et sa famille durent gagner leurs terres de Guyenne, où ils possédaient le château d’Aiguillon, dans l’actuel département du Lot-et-Garonne. La Révolution entraîna la saisie du…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.