Contenu abonnés

Un portrait de Huysmans par Raffaëlli pour Orsay

3 3 commentaires

1/5/21 - Acquisition - Paris, Musée d’Orsay - Un très beau portrait de Huysmans par Raffaëlli (ill. 1) rejoint les collections du Musée d’Orsay, offert par la Société des Amis des Musées d’Orsay et de l’Orangerie. Il fut acquis auprès de la galerie bruxelloise Gillis Goldman qui l’avait présenté lors de l’édition écourtée de la TEFAF 2020 alors que le premier volet de l’exposition Huysmans s’achevait à Orsay (voir l’article). Il est le premier pastel de Raffaëlli à rejoindre le musée parisien qui conserve de l’artiste un petit corpus de paysages, de scènes de genre, de portraits et de nature morte à l’huile. Il rejoint en outre une première effigie au pastel du romancier exécutée une dizaine d’années auparavant par Jean-Louis Forain, autre artiste Indépendant ardemment défendu par Huysmans.


1. Jean-François Raffaëlli (1850-1924)
Portrait de Joris-Karl Huysmans, 1893 ?
Pastel et huile sur papier déposé sur toile - 53,1 x 38,6 cm
Paris, Musée d’Orsay
Photo : Musée d’Orsay
Voir l´image dans sa page

Teint pâle, chevelure rase, moustache et bouc blancs, veste sombre boutonnée haute, le romancier et critique d’art est représenté de trois quart, à mi cuisses, mains dans les poches, légèrement tourné vers la droite dans un intérieur dépouillé modelé de gris et de beiges rehaussés d’orangés. La composition hiératique et austère est connue, très proche d’une photographie de Dornac représentant Huysmans dans son appartement de la rue de Sèvres à Paris au début des années 1890 (ill. 2). Le cliché figure dans un album de dix-sept photographies intitulé Nos contemporains chez eux - conservé à la Bnf - compilant une série de portraits d’intérieurs de personnalités artistiques, littéraires et scientifiques de cette fin du XIXe siècle. Notons qu’un second portrait de Huysmans par Dornac d’une dizaine d’années postérieur figure dans un autre album de la Bnf également intitulé Nos contemporains chez eux. L’écrivain y est représenté assis sur un canapé dans son…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.