Contenu abonnés

Un panneau de Grégoire Guérard préempté par Dijon

2 2 commentaires

26/11/20 - Acquisition - Dijon, Musée des Beaux-Arts - En histoire de l’art, certains artistes sont parfois des créations récentes : c’est le cas de Grégoire Guérard, peintre hollandais actif entre la Champagne et la Bourgogne entre 1512 et 1538, dont l’identité et le corpus sont le fruit de recherches menées au cours des dernières années. Plusieurs publications, notamment celles de Frédéric Elsig (voir l’article), ont présenté le bilan de ce patient défrichage - commencé il y a plusieurs décennies - qui a permis de rassembler retables, petits tableaux de dévotion, peintures murales et verrières en grisaille. A l’hiver 2017, la richissime exposition François Ier et l’art des Pays-Bas [1] révélait au plus grand public la splendeur de l’art de Grégoire Guérard, dont Cécile Scailliérez rappelait dans le catalogue que le corpus, exclusivement constitué d’œuvres religieuses, est aujourd’hui le plus riche de toute la peinture française du XVIe siècle. Chaque réapparition d’un tableau de Grégoire Guérard est donc un évènement et la vente organisée chez Rossini Enchères cette après-midi était donc particulièrement scrutée : un ravissant panneau représentant Sainte Catherine d’Alexandrie - avec saint Christophe et l’Enfant Jésus en grisaille au revers - y était proposé. Beaucoup espéraient qu’un musée français soit au rendez-vous mais les applaudissement furent hélas virtuels lorsque le Musée des Beaux-Arts de Dijon fit annoncer qu’il venait de préempter le tableau, tout juste adjugé 105 000€ marteau !


1. Grégoire Guérard (actif entre la Champagne et la Bourgogne de 1512 à 1538)
Sainte Catherine d’Alexandrie
Huile sur panneau (noyer) - 91 x 54,8 cm
Préempté par le Musée des Beaux-Arts de Dijon
Photo : Yann Girault
Voir l´image dans sa page
2. Grégoire Guérard (actif entre la Champagne et la Bourgogne de 1512 à 1538)
Saint Christophe et l’Enfant Jésus
Huile sur panneau (noyer) - 91 x 54,8 cm
Préempté par le Musée des Beaux-Arts de…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.