Contenu abonnés

Un nouveau tableau de Wright of Derby pour Boston

1. Joseph Wright of Derby (1734-1797)
Portrait du révérend Thomas Wilson et de sa fille adoptive Catherine Sophia Macaulay, 1776
Huile sur toile - 127 x 101,6 cm
Boston, Museum of Fine Arts
Photo : Lowell Libson & Jonny Yarker Ltd
Voir l´image dans sa page

29/4/22 - Acquisition - Boston, Museum of Fine Arts - En novembre 1775, en rentrant de son voyage en Italie, Joseph Wright of Derby passa de longs mois dans la ville de Bath, espérant s’établir comme portraitiste à la mode. Ses espoirs furent malheureusement déçus et il dut reprendre la route de Derby en juin 1777, laissant cependant quelques œuvres derrière lui : si l’artiste est surtout connu aujourd’hui pour ses paysages et ses peintures d’histoire, ce sont bien les commandes de portraits qui lui assurèrent des revenus réguliers tout au long de sa carrière. Peint en 1776, le portrait du clergyman Thomas Wilson accompagné de sa fille adoptive Catherine Sophia Macaulay (ill. 1) constitue ainsi l’une des plus importantes réalisations de Wright of Derby à Bath [1]. Ce tableau a pourtant quitté le sol britannique il y a quelques mois, lorsqu’il a été vendu au Museum of Fine Arts de Boston par Lowell Libson et Jonny Yarker [2]. Si l’on ne peut que saluer un tel enrichissement [3] des collections du musée américain, cette acquisition paraît déroutante - du moins pour un œil français - puisque ce double portrait avait été acquis chez Christie’s en 1996 et était exposé depuis à Chawton House, demeure britannique qui ne constitue certes pas exactement un musée mais qui abrite une bibliothèque et un centre de recherche consacrés aux femmes de lettres [4].

2. Robert Edge Pine (1730-1788)
Portrait de Catherine Macaulay, vers 1775
Huile sur toile - 137,2 x 104,8 cm
Londres, National Portrait Gallery
Photo : National Portrait Gallery
Voir l´image dans sa page

Ce beau manoir élisabéthain, situé non loin du cottage où Jane Austen vécut à la fin de sa vie, a donc choisi de se…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.