Contenu abonnés

Un Eckersberg "romain" pour Rome

Voir l´image dans sa page

1/9/04 – Acquisition - Rome, Galleria nazionale d’arte moderna - Un peu comme Caspar-David Friedrich il y a trente ans, Christoffer Wilhelm Eckersberg et ses élèves sont en train de passer du statut d’artistes provinciaux un peu naïfs, collectionnés par les amateurs, à celui de « classiques » indispensables à toute grande collection [1]. Par leurs petits formats représentant de larges panoramas, leur lumière crue et contrastée, les tableaux de l’âge d’or danois fascinent. Les expositions sur le sujet se sont multipliées et Eckersberg a fait l’objet d’une rétrospective à Washington cette année [2].

Au printemps dernier, la galerie Paolo Antonacci a organisé une exposition consacrée aux séjours des artistes danois à Rome au XIXe siècle [

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.