Contenu abonnés

Un bronze de Meta Vaux Warrick Fuller acquis par le LACMA

2 2 commentaires

6/7/22 - Acquisition - Los Angeles County Museum of Art - Comme nous l’avons évoqué à plusieurs reprises dans nos pages, le Los Angeles County Museum of Art poursuit un projet de remaniement architectural et muséal complet. Celui-ci implique la disparation de ses cimaises d’une grande partie de ses collections, en particulier d’art ancien et européen (lire l’article ainsi que les entretiens avec Jean-Patrice Marandel, qui en a été conservateur pendant plus de 25 ans). Le musée poursuit cependant ses acquisitions dans ce domaine (voir l’article) et s’est récemment enrichi auprès du marchand Allan Chinn d’une œuvre de la plus parisienne des artistes américaines du XXe siècle naissant : la Petite Danseuse en bronze de Meta Vaux Warrick (ill. 1, 5 et 6).


1. Meta Vaux Warrick Fuller (1877 – 1968)
La Petite Danseuse
Bronze à patine brun foncé - 18 cm
Los Angeles County Museum of Art
Photo : Frederic Uyttenhove
Voir l´image dans sa page

Issue d’une famille influente de la société afro-américaine de Philadelphie et malgré les lois ségrégationnistes du début du XXe siècle, Meta Vaux Warrick eut accès à une éducation soignée grâce à son appartenance à la « black bourgeoisie ». Très tôt, elle étudia les arts et gagna une bourse d’étude du Pennsylvania Museum and School of Industrial Art en 1894, puis fréquenta la Pennsylvania Academy of the Fine Arts. Elle excellait en sculpture et l’un de ses professeurs convainquit sa mère de la laisser partir à Paris qui était alors l’épicentre de la création où convergeaient les plus grands artistes. Elle fut la première femme noire, qui plus est sculpteur, à s’y rendre. Ce faisant elle ouvrit le chemin que suivront plusieurs décennies plus tard Nancy Prophet, Lois Marilou Jones et Augusta Savage.

À Paris, elle fut confrontée au rejet de l’American Girls’ Club du Quartier Latin à cause de la couleur de sa peau et fut prise en charge par un ami de sa famille, Henry Ossawa Tanner, premier peintre noir américain à…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.