Contenu abonnés

Toulouse Renaissance

Toulouse, Musée des Augustins, du 17 mars au 24 septembre 2018 et bibliothèque d’Étude et du Patrimoine, du 17 mars au 19 juin 2018.

1. Peintre néerlandais
Descente de croix, vers 1510
Huile sur panneau - 105 x 223 cm
Toulouse, Musée des Augustins
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

La Renaissance française donne lieu, depuis quelques années, à une floraison de publications et d’expositions qui révolutionnent réellement ce que l’on savait de cette période. L’apogée fut sans doute François Ier et l’Art des Pays-Bas au Musée du Louvre l’année dernière, mais 2018 poursuit cette tendance de fonds avec au moins deux expositions consacrées à des foyers provinciaux : Toulouse et Langres. Comme l’explique Pascal Julien, l’un des deux commissaires de la partie de l’exposition abritée au Musée des Augustins, Toulouse, au XVIe siècle, ignore à peu près complètement Paris. Les œuvres présentées dans l’église des Augustins, dans une muséographie élégante et efficace, démontrent qu’elle n’a rien à lui envier

Tous les aspects de la création entre 1480 et 1620 environ sont abordés. C’est donc un grand XVIe siècle qui est considéré ici, tandis que la bibliothèque de Toulouse - un édifice Art déco splendide - abrite une plus petite présentation dédiée aux enluminures qui, par la force des choses, traite essentiellement du XVe siècle, l’imprimerie condamnant cet art à disparaître.
Avant de parcourir cette exposition absolument remarquable et de parler du livre excellent qui l’accompagne, il nous faut néanmoins regretter, comme cela arrive hélas souvent, une insuffisante attention au lien entre les deux. Que le catalogue ne propose des notices que pour certaines œuvres n’est pas trop gênant car toutes celles exposées ont droit à des développement conséquents dans les nombreux et passionnants essais. Mais l’absence de numérotation et d’une liste des œuvres exposées rend presque impossible de trouver facilement les éléments se rapportant à tel ou tel objet, et empêche de savoir lesquels étaient ou non présentés dans l’exposition. Les auteurs devraient davantage penser aux lecteurs…
Cela ne…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.