Serres d’Auteuil : après Françoise Hardy, Nicolas Hulot écrit à Bertrand Delanoë

Didier Rykner
Intérieur des grandes serres d’Auteuil
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

1/12/10 - Patrimoine - Paris, Serres d’Auteuil - Un soutien de poids vient rejoindre la fronde des opposants à l’extension de Roland-Garros sur les Serres d’Auteuil. Nicolas Hulot vient en effet d’adresser à son tour une lettre à Bertrand Delanoë pour s’inquiéter de ce projet. Ceci devrait assurer à cette cause une plus grande visibilité dans le grand public.
Le ton est courtois mais ferme. Il s’étonne, dans sa conclusion, que les élus de Paris qui avaient en novembre 2003 signé une charte sur les bois de Vincennes et de Boulogne dans laquelle ils s’engageaient à ne pas les amputer, semblent revenir sur leur promesse. Il rappelle en effet que les Serres d’Auteuil font partie du bois de Boulogne.

Nous attendons avec impatience la réponse du maire de Paris qui ne manquera pas de « rassurer » Nicolas Hulot comme il l’a fait pour Françoise Hardy (voir l’article).

Addendum du 2 décembre 2010 : comme prévu, Bertrand Delanoë a répondu à Nicolas Hulot, prouvant par la même définitivement qu’il prend ses interlocuteurs pour des imbéciles. Son courrier reprend à quelques remaniements près les mêmes arguments et les mêmes phrases de celui envoyé il y a quelques jours à Françoise Hardy. Il nous suffit donc de renvoyer à notre analyse de ce texte dans l’article déjà cité plus haut, pour démentir, une nouvelle fois, les allégations du maire de Paris.

English version

Documents joints

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.