Rue des Carmes : l’enquête publique désavoue le maire d’Orléans

Didier Rykner
Rue des Carmes à Orléans
Vu de l’ouest
La destruction des maisons à droite est prévu dans le projet
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

22/11/10 - Patrimoine – Orléans, rue des Carmes – Mourad Guichard, dans LibéOrléans sur Internet, a été le premier à donner la bonne nouvelle : le commissaire-enquêteur de la ZAC Carmes-Madeleine aurait rendu ses conclusions et déclaré la ZAC d’utilité publique, en l’assortissant cependant de deux grosses réserves : il recommanderait en effet la piétonisation de la rue des Carmes et s’opposerait à la destruction des immeubles.
La préfecture a refusé de répondre à nos questions, nous indiquant qu’elle devait d’abord transmettre le rapport à la mairie. Nos propres informations ont cependant confirmé toutes celles de LibéOrléans, ce qui devrait être très important pour l’avenir. Il sera bien difficile au préfet et au ministère de la Culture d’accéder à la demande du maire d’autoriser l’alignement de la rue des Carmes pour y faire passer les voitures, démolissant ainsi de nombreuses maisons datant du XVe au XVIIIe siècle (voir notre article). Frédéric Mitterrand avait, après quelques atermoiements, déclaré qu’il ne préjugeait pas du résultat de l’enquête publique, ce qui était prudent. Il doit désormais en tirer les conclusions.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.