Contenu abonnés

Réouverture des musées : enfin une lueur d’espoir

Musée Napoléon Ier
Château de Fontainebleau
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Il y a à peine une semaine, mardi 28 avril, lors de sa présentation du plan de déconfinement devant l’Assemblée nationale, le Premier ministre annonçait que les « petits musées » pourraient rouvrir le 11 mai, soit moins de deux semaines plus tard.
Si les directeurs de musée ont été surpris, cela a été aussi le cas du ministre de la Culture Franck Riester qui l’a appris en écoutant Édouard Philippe. On le sait, il est désormais courant qu’un ministre annonce un jour ce qui sera démenti le lendemain par le premier d’entre eux ou par le Président de la République, ou que deux ministres se contredisent quasiment au même moment… Cette annonce dont personne ne sait d’où elle est venue n’est qu’un épisode de plus de l’incroyable cacophonie gouvernementale dans la gestion de la crise du Covid-19, qui pourrait presque être drôle si elle n’avait des conséquences parfois mortelles pour la population, et dramatiques pour l’économie.

On peut au moins se féliciter que le Premier ministre se rappelle pour une fois qu’il y a en France des musées, d’autant que - cela n’était pas évident mais nous a été confirmé par le ministère de la Culture - dans sa bouche, « musée » incluait également les monuments historiques ouverts au public. Si cette annonce n’avait en réalité aucun sens - qu’est-ce qu’un « petit musée » ? nous y reviendrons - au moins avait-elle un avantage réel : donner un signe que les musées pouvaient désormais réfléchir à une réouverture dans les prochaines semaines, sinon dans les prochains mois. La veille encore, le service des Musées de France travaillait sur des scénarios de réouverture mi-juillet ou en septembre.
Nous avons, pour cette enquête, interrogé pas moins de vingt-quatre musées, qu’ils dépendent de collectivités territoriales ou du ministère de la Culture, qu’il s’agisse d’établissements publics ou de services à compétence nationale (les…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.