Contenu abonnés

Préemption par Orsay des trente-et-une esquisses pour le prix de Rome

Les trente-et-une esquisses préemptées par le Musée d’Orsay
exposées dans les locaux de Sotheby’s Paris
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

17/6/15 - Acquisitions - Paris, Musée d’Orsay - Le Musée d’Orsay a très heureusement préempté aujourd’hui chez Sotheby’s, pour 60 000€ (frais inclus), l’important ensemble de 31 esquisses pour des prix de Rome dont nous avions parlé dans notre brève annonçant la vacation (voir ici). C’est une excellente nouvelle, car cela signifie que ces œuvres, qui sont restées réunies depuis le milieu du XIXe siècle, lorsqu’elles ont été très probablement offertes par ses élèves au peintre François-Édouard Picot, ne seront plus jamais séparées. On espère que le musée les exposera un peu comme l’a fait Sotheby’s, à touche-touche, sur un même mur, ce qui donne un effet d’ensemble assez saisissant.

Vingt-et-un artistes en tout sont représentés, dix d’entre eux étant présents grâce à deux œuvres correspondant à deux années différentes [1]. Leur statut est incertain : toutes ne sont probablement pas de vraies esquisses, il est possible que certaines soient des répétitions exécutées après coup par les peintres. Philippe Grunchec, dans son catalogue fondamental sur les prix de Rome [2], les cite en parlant d’esquisses ou de répliques ; Jérôme Montchal, historien de l’art et fin connaisseur des prix de Rome, que nous avons rencontré chez Sotheby’s, estime, lui aussi, que certaines, qui semblent plus achevées que les autres, sont des répliques mais il est difficile de faire la part des choses.
Toutes les toiles sont de dimensions similaires à l’exception d’une seule, légèrement plus grande [3]. Toutes sont encadrées de manière identique, le cadre portant le nom de l’auteur (parfois avec une faute d’orthographe, ce qui laisse penser que cela a été fait a posteriori) et avec l’indication du classement du tableau final. Certains de ces tableaux sont en effet en rapport avec un premier prix, d’autres avec un second prix, voire avec…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.