Contenu abonnés

Polémiques musclées entre La Tribune de l’Art et la Mairie de Paris sur Twitter

Didier Rykner

Twitter est un outil parfois insupportable, compte tenu des trolls anonymes qui y sévissent et qui se permettent, cachés sous leurs pseudonymes souvent ridicule, d’agresser ceux qui s’expriment sous leur véritable identité, et parfois formidable lorsqu’il nous permet de discuter directement - et publiquement - avec des personnes en charge de ce que nous dénonçons.

C’est ainsi que deux « tweets clash [1] » m’ont récemment opposé d’une part à Ismail Mansouri, responsable adjoint du service de presse à la Mairie de Paris, et d’autre part à Ariel Weil, maire du 4ème arrondissement. Leurs tweets et ces échanges méritent d’être analysés car ils sont révélateurs de la politique de la Mairie de Paris.

Ismail Mansouri, responsable adjoint du service de presse à la Mairie de Paris

Le premier répondait à un tweet d’Eugénie Bastié, la journaliste du Figaro qui m’avait interrogé pour une longue interview (voir ici). Celle-ci en citait un extrait :

Ce message ayant été retweeté près de 500 fois, le responsable adjoint, pourtant en congés et tweetant d’après un compte « personnel » vit immédiatement sa conscience professionnelle remonter à la surface et répondit :

en intégrant donc à son tweet des copies écran de mon propre compte personnel (que je n’utilise plus) dont un appelant clairement les Parisiens à se débarrasser d’Anne Hidalgo aux…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.