Contenu abonnés

Nouvelles acquisitions du Musée de Pont-Aven

2/12/20 - Acquisitions - Pont-Aven, Musée de Pont-Aven - Deux zincographies de Paul Gauguin rejoignent le Musée de Pont-Aven qui étoffe ses collections dédiées à la genèse de l’École de Pont-Aven. Toutes deux ont été acquises auprès d’un marchand resté anonyme, l’une directement par le musée avec le soutien du FRAM et du CIC Ouest - Les Drames de la mer. Une descente dans le maelström (ill. 1) -, la seconde par l’Association des amis du Musée - Pastorales. Martinique (ill. 2)- qui le lui en a fait don. Elles appartiennent à la célèbre « Suite Volpini » dont le Musée conservait déjà sept estampes patiemment assemblées depuis la fin des années 1980. Onze estampes constituent cette série d’abord publicitaire créée par Gauguin, sur les conseils de Theo Van Gogh, pour l’exposition du Café des arts de Monsieur Volpini présentée en marge de l’Exposition universelle de Paris en 1889. A ses côtés prenaient place Emile Bernard (qui signait également sous le pseudonyme de Ludovic Nemo), Charles Laval, Emile Schuffenecker, Louis Roy, Louis Anquetin, Léon Fauché et George-Daniel de Monfreid, tous exclus de la présentation officielle et alors réunis sous le terme de « Groupe impressionniste et synthétiste » bientôt nommé « École de Pont-Aven ». Le succès commercial fut nul mais la postérité retentissante, contre-exposition défiant les institutions et véritable manifeste pictural qu’admirèrent ceux qui seraient les Nabis, Paul Sérusier, Bonnard, Vuillard, Denis et Maillol.


1. Paul Gauguin (1848-1903)
Les Drames de la mer. Une descente dans le
maelström
, 1889
Zincographie sur papier jaune
32 x 39,5 cm
Pont-Aven, Musée de Pont-Aven
Photo : Musée de Pont-Aven
Voir l´image dans sa page
2. Paul Gauguin (1848-1903)
Pastorales. Martinique, 1889
Zincographie sur papier jaune
31,5 x 49 cm
Pont-Aven, Musée de Pont-Aven
Photo : Musée de Pont-Aven
Voir l´image dans sa page

Jusqu’alors peu étudiée, l’exposition Volpini bénéficiait en 2010 puis…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.