Les experts de la Fédération Française de Tennis démentent la Mairie de Paris sur Roland-Garros

Didier Rykner
Serres d’Auteuil
Emplacement où est prévu le court de Roland-Garros
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

18/6/13 - Patrimoine - Serres d’Auteuil - Pour s’opposer au projet dévastateur de la Fédération Française de Tennis soutenue par la Mairie de Paris pour Roland-Garros, qui vandalisera les Serres d’Auteuil, les associations avaient proposé un contre-projet qui permettait d’obtenir le même résultat pour un coût plus raisonnable et sans toucher au jardin.

Anne Hidalgo, adjointe au Maire de Paris en charge du dossier, avait comme à son habitude balayé d’un revers de main dédaigneux les arguments de ses opposants et prétendait qu’il en coûterait 550 millions d’euros, alors que les associations parlaient de 53 millions.
La polémique enflant, la Fédération Française de Tennis a diligenté des experts indépendants chargés de chiffrer à leur tour le contre-projet, alors que la Mairie de Paris persistait et signait dans sa volonté de passer en force.
Les experts viennent de rendre leur étude, et les conclusions en sont cinglantes : ils estiment en effet que la couverture partielle de l’A13 pour étendre Roland-Garros coûterait 60 millions d’euros, soit sensiblement le montant avancé par les associations. On attend désormais la réaction de la Mairie de Paris et de la FFT à ce véritable camouflet.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.