Contenu abonnés

Le théâtre Impérial de Fontainebleau restauré

3/9/14 - Restauration - Fontainebleau, château - Le théâtre Impérial du château de Fontainebleau a été construit en 1854-1855 mais n’a presque jamais servi sous le Second Empire, avant d’être complètement abandonné, demeurant intouché jusqu’à nos jours, ce qui a préservé son authenticité. Une restauration devenait néanmoins plus que nécessaire.


1. Le théâtre Impérial du château de Fontainebleau
avant restauration
Photo : Château de Fontainebleau
Voir l´image dans sa page
2. Le théâtre Impérial du château de Fontainebleau
après restauration
Photo : Château de Fontainebleau
Voir l´image dans sa page

La première phase de celle-ci s’est achevée récemment. Elle concernait la partie la plus belle, à savoir la salle (ill. 1 et 2) et certains espaces périphériques (vestibule et salons impériaux, circulations et escaliers). Ces travaux ont été rendus possibles grâce à un mécénat du Cheik Khalifa bin Zayed Al Nahyan, décidé au moment de la conclusion du contrat du Louvre Abu Dhabi.



Contenu restreint

Cette vidéo est d’accès restreint aux abonnés. Vous pouvez vous abonner ici.


Le chantier a mis du temps à démarrer. Les études, effectuées en 2007, furent terminées en 2008, par Jacques Moulin, qui était alors l’architecte en charge du château et que les lecteurs de La Tribune de l’Art connaissent bien. On ne peut - très subjectivement nous l’avouons, car nous ne l’avons pas vu - que se réjouir de l’abandon de son projet. Il est vrai qu’on lui avait demandé de prévoir une utilisation régulière du théâtre, ce qui aurait forcément entraîné de nombreux aménagements majeurs et irréversibles (surtout pour la scène [1]), et donc très discutables pour un monument resté « dans son jus » comme celui-ci.

3. Balcon du théâtre Impérial de Fontainebleau
après restauration
Photo : Château de Fontainebleau
Voir l´image dans sa page

Après le départ de Jacques Moulins, le chantier a été confié par la présidence du château à l’architecte en chef des…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.