Contenu abonnés

Le Musée de Montmartre est sauvé

1. Musée de Montmartre
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

27/6/11– Musée – Paris, Musée de Montmartre – Menacé de fermeture en 2009, le musée de Montmartre (ill. 1) voit son horizon s’éclaircir. Sa situation financière assez catastrophique avait poussé la Mairie de Paris, propriétaire des murs, à encourager une dissolution volontaire de la Société d’Histoire et d’Archéologie du Vieux Montmartre, qui gérait le musée, et à envisager (en toute illégalité) la dispersion des collections entre le Musée Carnavalet, la Médiathèque musicale et la Bibliothèque historique de la Ville de Paris (voir l’article). C’était sans compter sur la mobilisation des habitants et des amoureux de Paris.
Une solution a donc été trouvée, fort heureusement, et en juillet 2010, un appel à projets a été lancé pour la rénovation et la restauration des bâtiments ainsi que pour l’aménagement d’un équipement intérieur à vocation culturelle et muséale. Trois candidats ont répondu : la Pinacothèque de Paris, Vinci Concessions et Klébler Rossillon. C’est ce dernier qui a été officiellement choisi le 17 mai dernier ; son projet, présenté ce matin à la presse, était celui qui préservait le mieux les lieux - le patrimoine architectural des XVIIe et XVIIIe siècles, les collections, l’atmosphère aussi - tout en les mettant en valeur.

Gestionnaire et animateur de plusieurs sites patrimoniaux en France, tels que les châteaux de Castelnaud et de Langeais, Kléber Rossillon a créé sa société en 1985, spécialisée dans la sauvegarde du patrimoine : elle s’occupe de la conduite de travaux pour les monuments historiques, les musées et les sites naturels, assurant la restauration et les aménagements extérieurs et intérieurs, la restauration et l’entretien des jardins, la mise en place de politiques culturelles également, sans oublier l’incontournable marketing [1]
Un bail emphytéotique administratif [2] de 53 ans a été signé, justifié par l’ampleur des travaux envisagés qui…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.