Contenu abonnés

Le Meadows Museum s’enrichit de trois dessins espagnols

8/9/21 - Acquisitions - Dallas, The Meadows Museum - L’Espagne est à l’honneur à Dallas : outre le portrait de femme peint par Bartolomé González y Serrano (voir la brève du 2/9/21), trois dessins des XVIIIe et XIXe siècles ont été récemment acquis par le Meadows Museum auprès de Bárbara Avezuela et d’Alejandro Martínez qui font partie de la galerie Caylus. Ils viennent combler des lacunes dans la collection et témoignent de différentes manières d’utiliser l’allégorie.


1. Antonio González Velázquez (1723-1793)
Allégorie de la découverte de l’Amérique, vers 1763
Plume et encre - 16,2 × 20,9 cm
Dallas, Meadows Museum
Photo : Martínez & Avezuela
Voir l´image dans sa page

Le premier, d’Antonio González Velázquez (ill. 1), évoque la découverte de l’Amérique. Il s’agit d’une étude préparatoire à la fresque que l’artiste réalisa dans l’ancienne antichambre de la reine au Palais Royal de Madrid vers 1763-1765. Au plafond de cette salle, González Velázquez a mis en scène Christophe Colomb offrant le Nouveau Monde aux rois catholiques. Plusieurs études plus ou moins abouties sont conservées, qui révèlent le travail du peintre et ses tâtonnements. Le Museo de León possède ainsi une esquisse à l’huile qui ne correspond pas tout à fait à la composition finale, alors que le Musée des Beaux-Arts de Quimper détient un bozzetto très proche de la fresque. Le dessin du Meadows ne montre quant à lui que quelques figures tracées au crayon ; au centre, une femme casquée, assise dans les nuées, incarne probablement l’Espagne ou bien la Ville de León, si l’on en croit le lion allongé à ses pieds. Le nom de Christophe Colomb laisse penser que cette figure est bien préparatoire à la fresque du Palais Royal, même si elle n’apparaît pas dans l’œuvre achevée. En revanche, une femme casquée avec un lion est visible dans une peinture de l’artiste, justement conservée au Meadows, intitulée Allégorie de la Monarchie espagnole ; mais elle adopte une autre position,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.