Contenu abonnés

Le Louvre lance sa nouvelle campagne « Tous Mécènes ! »

4 4 commentaires
1. Attribué à Giovanni Ambrogio Miseroni (1551-1616)
Coupe et son couvercle sculpté avec Vénus et Cupidon surmontés d’un cygne
Agate des Grisons et argent doré - 11,5 x 19,8 x 13,7 cm (coupe) et 9 x 20,5 x 14,1 cm (couvercle)
Paris, Musée du Louvre (coupe) et Collection particulière, en cours d’acquisition par le Musée du Louvre (couvercle)
Photo : Hervé Lewandowski
Voir l´image dans sa page

11/11/21 - Appel à souscription - Paris, Musée du Louvre - Il y a parfois des œuvres qui semblent destinées au Louvre, surtout lorsqu’il s’agit d’une pièce essentielle des collections royales dont le musée est l’héritier naturel suite aux saisies révolutionnaires. Si la Convention inaugura dans l’ancien palais des rois de France le grand musée dont rêvait Louis XVI, le Directoire dût parfois vivre d’expédients et c’est ainsi que fut cédé en 1796 au négociant d’origine suisse Jacques de Chapeaurouge (1744-1805) un vaste ensemble d’objets précieux : 145 vases en pierre dure, 56 bronzes et quelques armes. De nombreux créanciers de la République furent ainsi payés en nature et emportèrent des pièces insignes des anciennes collections royales, dont plusieurs bronzes de la Couronne, qu’il faut aujourd’hui racheter à prix d’or lors qu’ils réapparaissent sur le marché de l’art (voir la brève du 11/12/19). Parmi les objets récupérés par Chapeaurouge se trouvait un superbe vase couvert en agate (ill. 1) inventorié sous le n° 376 des Gemmes de la Couronne.


2. Attribué à Giovanni Ambrogio Miseroni (1551-1616)
Coupe et son couvercle sculpté avec Vénus et Cupidon surmontés d’un cygne
Agate des Grisons et argent doré - 11,5 x 19,8 x 13,7 cm (coupe) et 9 x 20,5 x 14,1 cm (couvercle)
Paris, Musée du Louvre (coupe) et Collection particulière, en cours d’acquisition par le Musée du Louvre (couvercle)
Photo : Hervé Lewandowski
Voir l´image dans sa page
3. Attribué à Giovanni Ambrogio Miseroni (1551-1616)
Coupe et son couvercle sculpté…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.