Contenu abonnés

La restauration des objets mobiliers après le tremblement de terre de L’Aquila

1. Muse ? Nuovo Museo Paludi di Celano
Centre de restauration Celano
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Celano, au sud de L’Aquila, possède un étrange musée. Celui-ci fut construit il y a quelques années, après la découverte d’une nécropole de l’âge du Bronze lors de l’aménagement d’un petit lac consacré à la « pêche sportive », pour abriter les vestiges retrouvés. Mais ce bâtiment (ill. 1 et 2), doté de tout l’équipement moderne d’un musée (dont un auditorium) n’expose en réalité à peu près rien. Deux ou trois vitrines (ill. 3), quelques salles meublées de panneaux didactiques, voilà à peu près tout ce que l’on pouvait y voir. Il faudrait être Agatha Christie pour retranscrire l’atmosphère qui règne dans cet immense édifice de béton en partie enterré, isolé en rase campagne, pratiquement impossible à trouver même avec un plan, fréquenté dans la journée par des visiteurs pouvant se compter au mieux sur les doigts d’une seule main et habité le soir, lorsqu’ils viennent en mission, par les quelques élèves de l’Institut national du patrimoine (Inp) accompagnés par leurs professeurs.


2. Muse ? Nuovo Museo Paludi di Celano
Centre de restauration Celano
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
3. Vitrine contenant des restes humains provenant
de la nécropole
Celano, Muse ? Nuovo Museo Paludi di Celano
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

4. Les deux élèves restauratrices de
l’Inp travaillant sur un objet
provenant de Santa Maria del Soffragio
Juillet 2011
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Ce musée a pu être aménagé aisément après le tremblement de terre pour abriter les œuvres évacuées provenant de L’Aquila et des villages touchés par le séisme et servir d’ateliers de restauration. Cet été, de nombreux objets, en bon état ou en attente de restaurations y étaient encore conservés et y demeurent toujours aujourd’hui en espérant des jours…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.