Contenu abonnés

L’association Sites et monuments présente douze propositions patrimoniales pour la présidentielle

Didier Rykner 1 1 commentaire

Les élections à venir permettent de constater une nouvelle fois que le patrimoine et les musées comptent parmi les grands oubliés des propositions de candidats dont l’inculture est souvent abyssale. Certains nous rétorqueront qu’au moins un(e) candidat(e) en a fait un point important de son programme. Mais il est certain qu’on ne peut isoler une politique patrimoniale d’une politique globale et qu’on ne saurait se décider uniquement sur des critères patrimoniaux, ce que nous nous refusons évidemment à faire. Tous les partis devraient s’accorder en faveur de la défense de notre histoire qui est également un atout économique considérable.

Le plus effrayant reste sans doute l’abandon par de nombreux candidats de toute référence à cette question, comme s’il s’agissait d’un sujet honteux ou sans importance. Que la gauche, dans sa totalité ou presque, ait abandonné la moindre velléité de protection du patrimoine est désolant (voir à cet égard l’analyse de Michel Guerrin dans Le Monde). Les années Jack Lang sont bien loin où la création et le spectacle vivant n’empêchaient pas de mettre en œuvre une politique profitable à la fois aux musées et aux monuments historiques. Pourtant, répétons-le, le patrimoine n’est ni de droite, ni de gauche. Il y a des maires destructeurs à gauche comme à droite et les combats que nous menons quotidiennement le prouvent. Il y a eu des présidents désastreux pour le patrimoine, et ils étaient aussi bien de droite (Pompidou, Chirac, Sarkozy…) que de gauche, le dernier en date, François Hollande, ayant été l’un des pires de tous. Giscard et Mitterrand ont mené, eux, des politiques plutôt inverses.

La Tribune de l’Art pratique, nous ne nous en cachons pas, un journalisme engagé. Non pas au sens politique habituel mais en faveur de la protection du patrimoine. Nous avons songé ainsi à mettre au point un programme idéal que nous n’avons malheureusement pas eu le temps de mettre au point. Fort heureusement, l’association Sites et Monuments…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.