Contenu abonnés

Itinéraires turinois (1) : les sculptures de Simon Troger au Palazzo Madama

2 2 commentaires

Nous inaugurons ici une nouvelle série d’articles pour notre rubrique « Itinéraires », qui s’attachera à montrer quelques aspects de l’art et du patrimoine dans des villes ou des régions. Il s’agira de parler d’une œuvre, d’une série d’œuvres, d’une partie d’un monument ou d’un artiste particulièrement représentatifs du lieu, sans aucun souci d’exhaustivité, mais avec de nombreuses photographies et parfois des petites vidéos. Ces premières impressions concernent donc la ville de Turin, et nous commençons par deux œuvres sculptées, l’une en un seul groupe, l’autre en deux groupes, conservées au Palazzo Madama et représentatives d’un sculpteur autrichien du XVIIIe siècle, Simon Troger.


1. Simon Troger (1693-1768)
Le Jugement de Salomon et Le Sacrifice d’Isaac
Turin, Palazzo Madame
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Bien qu’ils soient présentés de manière symétrique, l’un au fond, et les deux autres de part et d’autres et plus en avant (ill. 1), il s’agit donc de deux ensembles distincts. Le premier représente le jugement de Salomon, et est formé de deux parties (ill. 2 et 3) : le roi Salomon assis sur son trône et le groupe du bourreau s’apprêtant à couper en deux l’enfant vivant sous l’œil implorant de la première mère agenouillée, tandis que la deuxième désigne l’enfant mort reposant sur le sol. Le second représente le sacrifice d’Abraham (ill. 4 à 6), le patriarche, faisant un geste proche de celui du bourreau, lève son bras pour sacrifier son fils, tandis que l’ange retient son geste.


2. Simon Troger (1693-1768)
Le Jugement de Salomon, 1741 (groupe du bourreau)
Ivoire, bois, verre - H. 120 cm
Turin, Palazzo Madame
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
3. Simon Troger (1693-1768)
Le Jugement de Salomon, 1741 (Salomon)
Ivoire, bois, verre - H. 120 cm
Turin, Palazzo Madame
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

4. Simon Troger (1693-1768)
Le Sacrifice…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.