Contenu abonnés

Inauguration du Centre de réserves du Louvre à Liévin

La presse était largement conviée à l’inauguration du Centre de Réserves du Musée du Louvre à Liévin. La presse, à l’exception notable de La Tribune de l’Art. Boycott ridicule et mesquin, mais bien à l’image de la direction du musée. Nous y sommes allé bien sûr, et avons pu constater le caractère dispendieux d’un aller-retour pour Lens pris au dernier moment : pas moins de 104 €. Les conservateurs vont devoir prévoir suffisamment à l’avance qu’ils auront besoin de voir telle ou telle pièce de leur collection...


1. Rogers Stirk Harbour + Partner
Centre de réserves du Louvre à Liévin
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Commençons par le bâtiment. Et là, a priori même s’il faudra juger le fonctionnement, celui-ci semble parfaitement bien pensé (c’est bien le moins). Tout est de plain-pied, ce qui évite les ruptures de charge ; des salles immenses permettent de manipuler même les œuvres de grande taille ; le plan est conçu de manière à faciliter le départ et l’arrivée des œuvres, l’atmosphère est égale et contrôlée... Nul doute que les œuvres seront bien conservées. Quant à l’architecture elle-même, si l’extérieur est assez banal (ill. 1), les deux principales voies intérieures sont assez belles (ill. 2 et 3). Formé de modules identiques de voûtes, construits ailleurs et montés comme un jeu de construction, l’édifice a pu sortir de terre en deux ans, ce qui est un exploit.


2. Rogers Stirk Harbour + Partner
Principal axe de circulation du
Centre de réserves du Louvre à Liévin.
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
3. Rogers Stirk Harbour + Partner
Voie de circulation du Centre de réserves de Liévin
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Mais un tel bâtiment aurait pu être construit - à supposer qu’il fallait en construire un - près de Paris. Rien, absolument rien, si ce n’est la volonté de l’État de ne rien payer pour la conservation des œuvres du Louvre, ne justifiait de…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.