Contenu abonnés

Grâce à In Situ, redécouverte de deux esquisses de Bruno Chérier

31/8/09 – Publication Internet (et découverte) – Comme nous l’écrivions récemment (voir brève du 22/7/09), non seulement la parution d’In Situ, la revue de l’Inventaire, sur Internet, n’est pas interrompue, mais le rythme des publications semble s’accélérer puisqu’un nouveau numéro vient d’être mis en ligne, consacré au patrimoine religieux des XIXe et XXe siècles, et qu’un second dédié au même sujet est annoncé pour l’automne 2009, c’est-à-dire très bientôt.

Les articles contenus dans cette livraison sont tous passionnants. L’un d’eux nous a permis de retrouver l’attribution de deux esquisses peintes conservées dans une collection particulière parisienne. Elles avaient jusqu’ici résisté à toute tentative d’identification, même s’il paraissait probable, de par leur style, que leur auteur était un élève de François-Edouard Picot, qui fut à la tête d’un des ateliers les plus fréquentés à Paris au XIXe siècle.

1. Bruno Chérier (1817-1880)
La Vierge de l’Immaculée Conception
Peinture murale
Loos, église Notre-Dame-de-Grâce
Photo : P. Thibaut / Inventaire général
Voir l´image dans sa page
2. Bruno Chérier (1817-1880)
La Vierge de l’Immaculée Conception
Huile sur toile - 43 x 64 cm
Paris, collection particulière
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Signée de Catherine Guillot, conservateur du patrimoine au service de l’Inventaire général du Nord-Pas-de-Calais, cette étude intitulée La peinture religieuse monumentale, une expression artistique emblématique du nord de la France au XIXe siècle ?, publie une peinture murale (ill. 1) faisant partie d’un cycle de seize compositions consacrées à la vie de la Vierge, exécutées dans la nef de l’église Notre-Dame-de-Grâce à Loos par Bruno Chérier. Elle représente la Vierge de l’Immaculée Conception entourée de David et Isaïe, des Archanges saint Michel et saint Gabriel agenouillés et de quatre anges volant et lui lançant des fleurs. L’esquisse préparant cette œuvre (ill. 2) présente de très…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.