Contenu abonnés

Deux ventes Artcurial

20/9/22 - Marché de l’art - Classé monument historique depuis 1965, le château du Marais (ill. 1) a été récemment vendu à l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky qui va le transformer en hôtel de luxe et utiliser ses quarante hectares de terrains pour développer des activités équestres. Il est toujours dommage qu’une demeure soit vidée de son mobilier, quand bien même celui-ci n’aurait pas été commandé spécifiquement pour elle, mais accumulé par ses propriétaires successifs ; néanmoins les meubles classés, datant de l’époque de sa construction, resteront heureusement sur place [1]. Une autre partie de son mobilier sera mise aux enchères par Artcurial mercredi 21 septembre après-midi.


1. Le château du Marais
dans la commune de Val-Saint-Germain
construit par Jean-Benoît-Vincent Barré (1735-1824)
entre 1772 et 1779
Photo : Wikipedia
Voir l´image dans sa page

Parmi les pièces proposées, un certain nombre de lustres, chenets, bureaux ou cabinets sont « de style » Louis XIV, Louis XV ou Louis XVI, mais beaucoup d’autres sont d’époque. Ainsi l’estampille de Claude I Sené - reçu maître en 1743 - apparaît sur un mobilier de salon - trois paires de canapés, de fauteuils et de chaises (ill. 2) -, ainsi que sur deux lits et sur quatre fauteuils cannés.


2. Mobilier de salon estampillé
Claude I Sené (1724-1792)
Bois sculpté, laqué crème et en partie doré
Vente Artcurial « Château du Marais », Paris, 21 septembre 2022
Photo : Artcurial
Voir l´image dans sa page
3. Bureau Louis XV estampillé Bon Durand (reçu maître en 1761)
Modifié par Edward Holmes Baldock (1777-1845)
Placage de bois de violette et satiné, bronze ciselé et redoré - 78 x 198 x 99,5
Vente Artcurial « Château du Marais », Paris, 21 septembre 2022
Photo : Artcurial
Voir l´image dans sa page

Plusieurs objets sont intéressants parce que leurs modèles traversent les époques ou parce qu’ils ont subit des transformations au fil des…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.