Contenu abonnés

Dernières nouvelles du Musée des Beaux-Arts de Lyon

1. Acquérir. De Palmyre à Pierre Soulages
Co-édité par le Musée des Beaux-Arts de Lyon et les Éditions El Viso
Voir l´image dans sa page

27/9/22 - Acquisitions - Lyon, Musée des Beaux-Arts - Si nous chroniquons régulièrement les nombreux enrichissements des collections lyonnaises, force est de constater que certains parviennent parfois à nous échapper. Fort heureusement, une opportune publication (ill. 1) est venue faire le point à l’automne 2021, un solide ouvrage intitulé Acquérir. De Palmyre à Pierre Soulages et récapitulant plus de quinze ans d’acquisitions effectuées entre 2004 et 2021. Un seul défaut vient ternir sa qualité : les provenances ne sont jamais indiquées, ce qui est fort étonnant pour un livre de ce type, qui reste cependant indispensable dans toute bonne bibliothèque. Ses cinq cents pages constituent un formidable témoignage d’une politique d’achats aussi ambitieuse que dynamique, où les plus grands noms de l’histoire de l’art côtoient les artistes lyonnais. L’un d’eux, Thomas Blanchet, est bien connu des lecteurs de La Tribune de l’Art qui se souviennent certainement du Sacrifice de la fille de Jephté acquis voici deux ans (voir la brève du 9/7/19) par le Cercle Poussin auprès de la galerie Michel Descours.

2. Thomas Blanchet (1614-1689)
Projet de décor, 1674
Plume et encre brune, traces de
pierre noire - 26 x 22,2 cm
Lyon, Musée des Beaux-Arts
Photo : Musée des Beaux-Arts de Lyon
Voir l´image dans sa page

L’année suivante, les équipes du grand marchand d’origine lyonnaise ont pu identifier un dessin (ill. 2) de l’artiste - son nom est annoté au dos - qui avait appartenu au marquis de Chennevières (1820-1899), artisan de sa redécouverte au milieu du XIXe siècle. Grand collectionneur, celui-ci possédait onze dessins de Blanchet mais l’intérêt de cette feuille réside avant tout dans sa destination, autrefois inconnue. Comme l’explique de façon convaincante la notice [1] de la galerie Descours, il s’agit…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.