Contenu abonnés

Appel au mécénat pour la restauration de Saint-Louis de Vincennes

Didier Rykner 2 2 commentaires

14/11/18 - Restauration et mécénat - Vincennes, église Saint-Louis - En 1912, les architectes Jacques Droz et Joseph Marrast remportèrent le concours lancé pour la construction d’une nouvelle église à Vincennes (ill. 1), dédiée à saint Louis. Les travaux commencèrent en 1914 mais furent interrompus deux ans plus tard par la guerre, pour ne reprendre qu’en 1919. Si son inauguration eut lieu en 1924, il fallut attendre encore 1927 pour que Maurice Denis peignit La Glorification de saint Louis, vaste peinture murale qui orne son abside et constitue le chef-d’œuvre de l’église (ill. 2).


1. Jacques Droz (1882-1955) et
Joseph Marrast (1881-1971)
Église Saint-Louis, Vincennes
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
2. Maurice Denis (1870-1943)
La Glorification de saint Louis
Peinture murale
Vincennes, église Saint-Louis
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Bien que située à un croisement de rue, sur un terrain irrégulier, les architectes ont réussi l’exploit de créer une nef à plan centré dont l’intérieur ne reflète pas cette irrégularité. Ils utilisent des matériaux modernes, notamment le béton armé, produisant un édifice largement inspiré, comme beaucoup à l’époque, de l’architecture byzantine dont témoigne le style de certaines peintures murales dues à Henri Marret et les motifs peints sur les arcs, mais en la réinterprétant entièrement. Si l’extérieur de l’église, en brique et pierre meulière, est assez banal (ill. 1), l’intérieur est un véritable chef-d’œuvre d’élégance et de légèreté. Les arcs en béton, au nombre de quatre, sont complétés par quatre écoinçons qui dessinent ainsi une coupole octogonale très remarquable (ill. 3).


3. Jacques Droz (1882-1955) et Joseph Marrast (1881-1971)
Coupole de l’église Saint-Louis de Vincennes
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Le décor est riche, composé de grilles de Raymond Subes, de céramiques de Maurice Dhomme, de sculptures d’Armand Boutrolle et Carlo Sarabezolle, et…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.