Contenu abonnés

Agrandissement de la Piscine : Roubaix continue dans l’excellence

Didier Rykner

Le Musée de Roubaix est, depuis son ouverture, un des plus exemplaires des musées français. Voilà une ville qui reste l’une des plus pauvres de France et qui, pourtant, investit dans la culture. Avec succès : à quoi pense-t-on lorsque l’on dit Roubaix ? À son musée ! Quel meilleur ambassadeur pour une ville qu’un établissement comme celui-ci ? Quoi de mieux pour y attirer les touristes (qui furent regrettés pendant la période de fermeture due aux travaux).
Certes, le caractère original du bâtiment, une ancienne piscine Art déco, joue en sa faveur. Mais le lieu ne fait pas tout : il faut encore les personnes adéquates pour les faire vivre. Un directeur dynamique et intelligent : le musée l’a ; une équipe de conservation douée : le musée l’a ; des élus conscients de cette richesse et qui lui donnent les moyens d’exister et de se développer : manifestement, quels que soient les maires qui se succèdent, le musée les a…
Et la nouvelle aile, inaugurée il y a un peu plus de trois mois, est une réussite éclatante de plus à mettre à leur actif, en leur associant l’architecte Jean-Paul Philippon, qui est aussi celui qui avait déjà assuré la transformation de la piscine en musée. Nous n’aurons, c’est très simple, que des louanges pour cette nouvelle réalisation.


1. La galerie des sculptures, nef principale de l’agrandissement
du Musée d’Art et d’Industrie André-Diligent de Roubaix (La Piscine)
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Commençons par l’architecture : très neutre extérieurement, ne cherchant ainsi pas la rupture à tout prix avec le monument historique auquel elle s’accole. Loin d’un geste vain qui n’aurait d’autres ambition que de se mettre en valeur lui-même, elle se place entièrement au service des œuvres et réussit ainsi à être belle et fonctionnelle, peut-être même belle car fonctionnelle. La nef baignée de lumière naturelle (ill. 1) forme un écrin particulièrement adapté aux sculptures qui y sont exposées. Quant à la reconstitution de…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.