Ruskin-Turner. Dessins et voyages en Picardier romantique Contenu abonnés


Amiens, Musée de Picardie. Exposition terminée le 31 août 2003.

JPEG - 197.4 ko
1. John Ruskin (1819-1900)
Beauvais, lumières à l’ouest, 1854 (?)
Ruskin Foundation, Ruskin Library,
University of Lancaster
Voir l'image dans sa page

La Bible d’Amiens : le titre d’un des ouvrages majeurs de John Ruskin suffit à démontrer l’importance qu’eût pour lui cette ville, et en premier lieu sa cathédrale. L’exposition est l’occasion de rappeler que Ruskin ne fut pas qu’écrivain. Il fut aussi un artiste honorable. Ses dessins peuvent être divisés en deux catégories : ceux, très précis et quasiment scientifiques, qui viennent en illustration de ses théories - c’est le cas notamment d’un extraordinaire dessin de volute, d’un rendu presque photographique (cat. 40) et les autres, à l’ambition plus poétique telle que Beauvais, lumières à l’ouest (cat. 20, ill. 1) dont le lyrisme…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Savoir-faire. La variante dans le dessin italien au XVIe siècle

Article suivant dans Expositions : Lucien Jonas et le décor mural des années 30 à Paris