Aimé et Louis Duthoit. Derniers imagiers du Moyen Age Contenu abonnés


JPEG - 90.4 ko
Aimé ou Louis Duthoit
Vue de la cathédrale d’Amiens depuis le marais de Rivery
Amiens, Musée de Picardie
Voir l'image dans sa page

Qui connaît les frères Duthoit ? Si l’on excepte un article paru en 19851 et quelques ouvrages confidentiels, publiés localement par Gérard Ansart, arrière-petit-fils d’Aimé Duthoit, ces statuaires ornemanistes amiénois sont bien inconnus des historiens d’art, même des spécialistes de sculpture ou des dix-neuvièmistes.

C’est donc à une véritable découverte que nous invite le musée de Picardie. Après l’exposition Ruskin-Turner, il poursuit ainsi son évocation des paysagistes ayant travaillé en Picardie. Car outre leurs talents de sculpteurs, les frères Duthoit ont laissé des milliers de dessins et d’aquarelles représentant Amiens et ses environs d’une…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : L’esprit créateur - De Pigalle à Canova - Terres cuites européennes de 1740 à 1840

Article suivant dans Expositions : Albrecht Dürer et la gravure allemande. Chefs-d’oeuvre graphiques du Musée Condé à Chantilly