Ouverture du Centre Pompidou-Metz Contenu abonnés


JPEG - 66.1 ko
1. Shigeru Ban et Jean de Gastines
Centre Pompidou Metz
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

Bien qu’opposé aux délocalisations de musées pour de nombreuses raisons que nous avons souvent eu l’occasion de rappeler, le cas du Centre Pompidou à Metz nous semble différent des autres opérations en cours, notamment de celles du Louvre. En effet, les collections du Musée national d’art moderne sont si importantes que seule une faible partie est montrée dans le bâtiment parisien. La création d’une telle antenne devrait ainsi permettre d’exposer beaucoup d’œuvres actuellement conservées en réserve.

L’ouverture de ce nouveau musée sans collections doit être analysée sous plusieurs angles : d’abord la qualité du bâtiment, ensuite l’intérêt des œuvres présentées pour cette inauguration sous le titre « Chefs-d’œuvre ? », enfin en examinant ce que nous pouvons conclure de ce type d’opération, à partir de la première jamais mise en œuvre en France.

Le bâtiment

Incontestablement, même si le bon mot de Vincent Noce dans Libération qui l’a qualifié de « maison des Schtroumpfs » risque de lui coller à la peau, l’architecture du nouveau musée est une réussite.

JPEG - 134.2 ko
2. Shigeru Ban et Jean de Gastines
Centre Pompidou Metz
Intérieur
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page
JPEG - 95.7 ko
3. Shigeru Ban et Jean de Gastines
Centre Pompidou Metz
A droite, l’un des espaces d’exposition encastré dans l’architecture
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

JPEG - 71.5 ko
4. Centre Pompidou Metz
Vue vers la cathédrale
Salles d’exposition du dernier étage
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

La ligne générale est élégante (ill. 1) et les vues intérieures sur la structure du toit en bois formant une résille ondulante sont vraiment séduisantes (ill. 2). Les salles sont aménagées dans plusieurs espaces ressemblant à des boites rectangulaires (ill. 3) insérées dans la structure de l’édifice et offrant des vues dégagées sur la ville (ill. 4). Du point de vue muséographique, cela…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Musées : Réouverture des salles de peinture du Musée de Rennes

Article suivant dans Musées : Le Musée Calvet poursuit ses travaux