Lille : redécouverte et restauration d’une cheminée en céramique de Mikhaïl Vroubel Contenu abonnés


JPEG - 573.7 ko
Mikhaïl Vroubel (1856-1910)
Cheminée russe de la légende de Volga et Mikula, 1898-1900
Céramique émaillée
Lille, Palais des Beaux-Arts
Photo : Didier Rykner

20/7/15 - Restauration - Lille, Musée des Beaux-Arts - Le Palais des Beaux-Arts de Lille conserve un manteau de cheminée en céramique émaillé, dont le décor est dû à Mikhaïl Vroubel, l’un des artistes russes les plus importants des années 1900. L’œuvre est exceptionnelle, en France en tout cas. On s’explique d’autant plus mal que le Musée des Beaux-Arts de Lille ait, en 1968, cru bon de la démonter et de la rentrer en réserves où elle fut rapidement oubliée. On ne comprit pas d’abord ce que contenait la caisse lorsqu’elle fut ouverte en 2011, avant de retrouver une photographie de l’objet tel qu’il était alors présenté dans…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une cire de Henry Cros achetée par Orsay

Article suivant dans Brèves : Un tableau italien à l’iconographie contre-révolutionnaire acquis par Vizille