Une cire de Henry Cros achetée par Orsay Contenu abonnés


JPEG - 243.1 ko
Henry Cros (1840-1907)
La Belle Viole, 1874
Cire polychrome et rehauts de peinture à l’huile - D. 26 cm
Paris, Musée d’Orsay
Photo : Galerie Mathieu Néouze

16/7/15 - Acquisition - Paris, Musée d’Orsay - Le sculpteur Henry Cros, frère du poète Charles Cros, est essentiellement connu pour ses œuvres polychromes, qu’elles soit en cire ou en pâte de verre.
Le Musée d’Orsay a récemment acquis lors d’une exposition organisée par Mathieu Néouze et Éric Gillis dans la galerie du premier à Paris, un beau médaillon en cire représentant, dans un style néo-renaissant, une joueuse de viole. Le titre, La Belle Viole, est inscrit sur l’œuvre. Celle-ci, inspirée par un recueil de sonnets de Joachim du Bellay écrit en 1549-1550, représente sans doute l’épouse de José Maria de Heredia à qui elle fut…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Restauration de deux tableaux par Delaroche et Schnetz, grâce au mécénat de galeries

Article suivant dans Brèves : Lille : redécouverte et restauration d’une cheminée en céramique de Mikhaïl Vroubel