Une peinture de John Knox achetée par Glasgow


JPEG - 241.7 ko
1. John Knox (1778-1845)
La Foire de Glasgow, 1832
Huile sur toile - 87,5 x 148 cm
Glasgow, Kelvingrove Art Gallery and Museum
Photo : Sotheby’s

14/1/15 - Acquisition - Glasgow, Kelvingrove Art Gallery and Museum - La toile était attribuée à un peintre irlandais, William Turner de Lond, lorsqu’elle fut mise en vente chez Sotheby’s le 23 mai 2013. On croyait y voir le Duthie Park de la ville d’Aberdeen, longé par la rivière de la Dee. Il s’agit en fait d’une vue de Glasgow, identifiée grâce à l’obélisque qui se dresse à l’arrière-plan et qui n’est autre que le monument érigé en l’honneur de l’amiral Nelson en 1806. L’auteur de cette toile est en réalité John Knox, natif de Paisley, à quelques kilomètres à l’ouest de la ville écossaise où il mena une partie de sa carrière.
Un tableau peint par un artiste de Glasgow, illustrant une fête de Glasgow, ne pouvait que figurer au musée de Glasgow, le Kelvingrove Art Gallery and Museum où il sera visible à la fin du mois.
Il avait été repéré et acquis, , à l’occasion de la vente Sotheby’s, par le marchand Patrick Bourne à qui les musées de Glasgow l’ont ensuite acheté1 pour la somme de 220 000 livres.

Le peintre décrit avec minutie la diversité de la foule, composée de femmes élégantes et de mendiants, de soldats, de vendeurs de toutes sortes, et se complaît dans la multiplication des détails humoristiques qui rendent compte de l’effervescence de la foire : ici un garçon fait les poches d’un homme, là une femme tente d’empêcher son mari, déjà éméché, de s’approcher d’un vendeur d’alcool, non loin un cercle s’est formé autour d’un combat de coq... Au fond enfin, des pancartes annoncent des spectacles variés, un combat de boxe, l’Olympic Circus, une ménagerie... Au premier plan, une pancarte de la bataille d’Alger en 1816 - qui marqua l’abolition de l’esclavage dans le pays, celui des chrétiens notamment - évoque aussi les idées politiques qui devaient circuler lors de ces grands rassemblements.


JPEG - 342.8 ko
2. John Knox (1778-1845)
Foire de Glasgow (détail)
Photo : Sotheby’s
JPEG - 334.9 ko
3. John Knox (1778-1845)
Foire de Glasgow (détail)
Photo : Sotheby’s

La fête qui se tenait en juillet dans le parc de Glasgow Green et dura jusqu’en 1871, évolua avec l’expansion de la ville : elle fut d’abord une foire de bétail et de chevaux, mais Knox représente ici la transformation de l’événement avec l’arrivée de spectacles de théâtre, de cirque et la vente de boissons.

John Knox peignit un certain nombre de paysages, marqués par de vastes perspectives. Il séjourna quelques années à Londres au tournant des année 1820-1830, exposant à la Royal Academy, avant de retourner à Glasgow, puis s’installa et mourut à à Keswick. On lui doit notamment un panorama de la Ville de Glasgow et une vue plus rapprochée du monument de Nelson.


Bénédicte Bonnet Saint-Georges, mercredi 14 janvier 2015


Notes

1L’achat s’est fait avec l’aide de l’Heritage Lottery Fund rustees of the Hamilton Bequest et des Friends of Glasgow Museums.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une collection de peintures françaises des XVIIe et XVIIIe bientôt en vente à Paris

Article suivant dans Brèves : Samaritaine : comment faire dire à un historien l’inverse de ce qu’il pense