Kolbsheim : le chantier de l’autoroute visité pour les Journées du Patrimoine !


JPEG - 681.1 ko
Parc du château de Kolbsheim bientôt traversé
par une autoroute
Photo : Didier Rykner

S’il fallait trouver une illustration de l’absurdité des journées du patrimoine quand le vandalisme n’a jamais été aussi présent dans notre pays, en voilà une, et une belle.

La Direction Régionale des Affaires Culturelles organise en effet, en collaboration avec la DREAL1 et dans le cadre des journées du patrimoine une journée portes ouvertes sur le chantier de la seconde phase de la rocade sud de Strasbourg. Qu’on utilise le prétexte de voir certaines fouilles archéologiques occasionnées par ce chantier ne suffit certainement pas à excuser le blanc-seing que donne ainsi le ministère à un projet d’ensemble qui vise au contournement de Strasbourg par une autoroute sans aucun égard pour le patrimoine. La rocade sud constitue en effet la prolongation du grand contournement ouest dont nous dénoncions dans cet article les menaces qu’il fait peser sur le parc du château de Kolbsheim. Il s’agit en réalité du même projet.

L’archéologie n’est en fait qu’un prétexte à la visite, par le ministère de la Culture, d’un chantier d’autoroute auquel on donne ainsi une légitimité patrimoniale non seulement inexistante, mais dont il représente exactement l’inverse. Lors de cette journée « du patrimoine », on visitera en effet le chantier, ainsi que les engins de chantier, mais aussi (c’est authentique) les « mesures environnementales du projet ». Nous vous le disions dans notre précédent article : en Alsace, les autoroutes sont écologiques. Et, désormais, patrimoniales.
Que la direction de l’équipement fasse visiter un chantier de travaux publics, pourquoi pas. Mais que celui-ci, gravement menaçant pour au moins un monument historique de l’Alsace, soit célébré par le ministère de la Culture dans le cadre des journées du patrimoine, cela témoigne de la perte de repères complète de cette administration quant à sa mission première, la protection du patrimoine.


Didier Rykner, mardi 6 septembre 2016


Notes

1Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le maire de Tours invoque le caractère monument historique... pour un aménagement handicapé

Article suivant dans Brèves : Trois peintures pour Worcester