Un tableau de Claude Deruet à Montivilliers

Jean-Christophe Baudequin
1. Claude Deruet (1588-1660)
Le Christ de Pitié
Huile sur toile - Dimensions non mesurées
Montivilliers, Abbaye
Voir l´image dans sa page

Fondée en 684 par Saint Philibert (également à l’origine de Jumièges), l’abbaye bénédictine féminine de Montiviliers près du Havre possède une intéressante collection de peintures, principalement du dix-septième siècle, parfois créées pour elle (Sacquespée, La Court) ou données par les abbesses ou leurs alliées (une très belle Déposition, offerte en 1646 par la maréchale de l’Hôpital, belle-sœur de l’abbesse Louis de l’Hôpital).

2. Claude Deruet (1588-1660)
Le Christ de Pitié
Burin et eau-forte - 40 x 26,5 cm
Bruxelles, Bibliothèque royale
Voir l´image dans sa page

Au dix-neuvième siècle, un peintre d’origine locale, Benjamin Bonvoisin, par ailleurs grand donateur du musée du Havre, offrit, sous une surprenante attribution à Tinti, une Sainte Famille de Luca Cambiaso. D’autres tableaux, non moins négligeables, semblent d’origine inconnue : c’est le cas du très spectaculaire Christ de Pitié qu’il faut rendre sans hésiter au peintre lorrain Claude Deruet (1588-1660) : la composition est connue par une gravure, conservée à la Bibliothèque royale de Bruxelles (ill. 2), qui la reproduit en sens inverse, avec la mention Claude Deruet f. Cette estampe est rapprochée par Jean-Claude Boyer [1] d’un tableau décrit dans l’inventaire après-décès de l’artiste : « Un Dieu de pitié assis sur un rocher et appuyé sur la Croix, estimé à cent francs », de 7 pieds sur 4. Le tableau de Montivilliers, très sombre à cause des vernis oxydés, présente une qualité suffisante pour être considérée comme un original (un essai de nettoyage sur la main droite du Christ permet de se faire une idée).
Avec ou sans sabots, les chemins de Deruet passent désormais par la Normandie...

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.